Intentions

Objet

Cette recherche-action poursuit conjointement deux objectifs : de la production de connaissances et un changement de la réalité par l’action. Cette recherche-action part des ruptures vécues dans l’expérience entrepreneuriale. Elle vise à explorer le rapport à l’émancipation des travailleur.e.s autonomes et entrepreneur.e.s salarié.e.s dans les coopératives.

En quoi le fait d’être coopérateur.e :

  • est source d’émancipation
  • peut être une réappropriation de son parcours personnel et professionnel et en quoi cette réappropriation change la relation au travail et le travail lui-même.

En quoi les coopératives :

  • peuvent être source de protection des parcours
  • peuvent proposer des solutions collectives en matière de santé

Comment faire progresser les accompagnements proposés par les coopératives en cas de rupture dans le parcours entrepreneurial ?

Intentions

  • Regarder et analyser les ruptures de parcours subies ou choisies comme des éléments créateurs de droits. Quelles mutualisations pour quels accompagnements ?
  • Proposer des pistes de travail et des actions pour assurer une continuité de protection sociale des travailleur.e.s autonomes.
  • Partir des parcours individuels, des aspirations à devenir travailleur.es autonomes pour regarder ce qui se concrétise, comment, et avec quelles ressources collectives.
  • Mesurer l’écart entre l’idéal projeté d’un rapport au travail (autonomie, organisation pro et perso, organisation temporelle) et la réalité de travail en termes d’engagement, d’investissement et de choix de parcours.
  • Vérifier si et comment les individus et les organisations sont traversés par les logiques individuelles, …
  • Définir ce qui fait et ce qui ferait émancipation
  • Regarder le lien entre émancipation et santé.
  • Regarder et analyser les ruptures de parcours subies ou choisies comme des éléments créateurs de droits. Quelles mutualisations pour quels accompagnements ?
  • Proposer des pistes de travail et des actions pour assurer une continuité de protection sociale des travailleur.e.s autonomes.

Intérêts

  • Ouvrir des pistes de développements futurs,
  • Approfondir des points critiques sur la santé au travail,
  • Réaffirmer les intentions politiques, entre protection sociale et solidarité
  • Permettre d’imaginer de nouvelles réponses pour répondre aux besoins des membres

La recherche-action est aussi un fort levier pour articuler politique et opérationnel.

 Comment poursuivre aujourd’hui l’innovation, l’expérimentation et aller au-delà du cadre légal ? Se tourner vers le savoir, la compréhension et le vécu des praticien.nes, tirer les fils des besoins de chacun.e pour construire de nouvelles solutions collectives, fondement de l’organisation coopérative.

Share This